Exemplarité

Élodie et Alexandre Fichard, restaurateurs reconvertis

Durant la crise sanitaire du COVID-19, les habitant.e.s, associations et entreprises orvaltais.e.s ont porté toutes sortes d’initiatives pour aider, créer du lien ou égayer le quotidien de leur entourage. Parmi lesquel.le.s Élodie et Alexandre Fichard.

« Condamnés » à fermer les portes de L’Auberge du Cens le 15 mars, Élodie et Alexandre Fichard ont tout de suite voulu se rendre utiles. « J’aurais aimé préparer des repas pour les soignants, comme d’autres chefs. Mais notre reprise du restaurant étant récente, nous n’avions pas la trésorerie nécessaire… », regrette un peu Alexandre.

Du maraîchage au milieu hospitalier

Qu’à cela ne tienne ! Après avoir consulté les offres d’emploi solidaires, il se reconvertit dans le maraîchage pour conditionner des tomates cerises et « soutenir une entreprise qui avait de grosses difficultés ». Élodie, de son côté, est devenue agent d’entretien à l’hôpital Laënnec, dans un service de suspicion COVID-19 en gériatrie. « Avec mon BEP sanitaire et social, travailler dans un hôpital était une évidence pour moi, raconte-t-elle. C’était dur, mais j’ai rencontré des personnes formidables, qui font un métier difficile et manquent de reconnaissance… ».

Les derniers temps, le couple a cumulé emplois salariés en semaine et vente de menus à emporter le week-end. Une première étape pour renouer avec la clientèle, avant la réouverture –et le retour à la vraie vie- début juin.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *